L'Arche de la défense des animaux

Le Refuge de l'Arche est le site le plus visité de la Mayenne (100 000 visiteurs chaque année). Ici, chaque animal à une histoire. Mais le site lui-même, ouvert il y a plus de trente ans, est une formidable aventure humaine.

Le Refuge de l'Arche est unique parce que son directeur l'est, lui aussi. Christian Huchedé aurait pu rêver des barricades de 1968. Au même moment, il préfère installer des nichoirs et des mangeoires pour les oiseaux en mal de logis.

Cette année là, des jeunes de Château-Gontier lui apportent aussi un cormoran, estropié par un tir de fusil. L'aventure du Refuge est en marche ; au fil des mois, des animaux malades, blessés, abandonnés arrivent dans le jardin familial. Très vite, la place va manquer.

Le district de Château-Gontier confie un terrain à Christian et à ses amis, sans imaginer un instant que trois décennies plus tard, le Refuge de l'Arche s'étendrait sur 15 hectares, compterait plus de 1 500 animaux, 150 espèces ; et 100 000 visiteurs par an !

Christian Huchedé a dit vrai en s'insurgeant contre le trafic animalier : « Quand j'ai fondé le Refuge, je voulais faire racheter la bêtise humaine. J'étais scandalisé par le sort réservé à ces animaux sauvages, venus du monde entier et arrachés très jeunes à leur environnement pour le simple plaisir des touristes... Car une fois que leur instinct les rattrapait, ce qui est dans l'ordre des choses, et qu'ils devenaient agressifs, voire dangereux, il n'y avait plus qu'un seul moyen pour s'en débarrasser : les euthanasier ».

C'est en effet en 1974 qu'ouvre ce petit paradis animalier, route de Ménil à Saint-Fort. Avec les moyens du bord et une dose de passion qui ne s'est jamais démentie, la famille Huchedé va tendre la patte à des centaines d'animaux au destin bancal. Et pour ne rien enlever à la qualité humaine de Christian et des siens, ils accueillent aussi depuis plusieurs années des personnes en difficulté dans le cadre des chantiers d'insertion.

 

Géré par une association, le CEPAN, le Refuge de l'Arche n'a cessé de s'agrandir pour passer de un à quinze hectares.

Lorsqu'il a ouvert le Refuge, Christian Huchedé (qui travaillait alors au service des sports de la Ville de Château-Gontier) a sans doute été pris pour un fou. Sa bataille est restée quotidienne et est, parfois, toujours nécessaire. Comme s'il fallait sans cesse prouver l'utilité d'un tel lieu, comme si cette évidence pouvait encore échapper.

De passages en télévision (et notamment dans Stars 90 chez Michel Drucker, par ailleurs parrain du Refuge de l'Arche), en articles de presse par centaines, d'émissions de radios, en conférences et rendez-vous, Christian Huchedé n'a jamais cédé à la tentation de la facilité et de la notoriété. Fidèle, il l'est resté à son objectif de base : « tout faire pour venir en aide aux animaux victimes des hommes ». Il lui aurait pourtant été facile d'ouvrir un zoo, un parc d'attractions... Mais, le Refuge reste et restera le Refuge.

S'il est unique en Europe, c'est justement parce qu'il n'a copié sur aucun autre parc, qu'il a toujours inventé son univers et forgé sa personnalité au gré des galères, des opportunités, des aides, des coups de pouce et des coups de cœur. Ici, quand des personnalités du monde de la télévision, du spectacle, du sport, de la recherche... viennent, ce n'est pas pour se faire voir mais pour voir ce savoir-faire. Si vous avez le bonheur de croiser Christian lors d'une de vos visites, il prendra le temps de vous conter l'histoire de Tsavo, l'ours à collier de l'Himalaya, offert par un jeune homme à sa mère avec la promesse que cette petite peluche vivante de quelques kilos ne grandirait jamais...

Au détour d'une allée verdoyante, entre les abris tout confort, la grotte aux reptiles, le parc des tigres, celui des loups ou des ours, ou au milieu de la volière aux chants dépaysants, Christian aura toujours une anecdote, un souvenir, une tranche de vie à vous offrir. Tout est compris dans le modeste prix d'entrée.

Il évoquera, selon les jours, Djina la tigresse, dont la propriétaire, quelque peu excentrique, trouvait alors très chic de se promener avec deux bébés félins. Mais, il n'est guère utile d'être grand visionnaire pour deviner que ces gros chats grandissent !... Avec nostalgie, Christian Huchedé vous parlera aussi de son lion, King qu'il a caressé, aimé, soigné jusqu'à son dernier souffle.

Le Refuge de l'Arche c'est tout cela et bien plus encore. Les émotions ne se racontent pas uniquement avec des mots. Peut-être parce que les maux sont trop émouvants parfois. Alors,  une visite, une rencontre vous permettront de mieux comprendre toute la profondeur et toute l'ampleur de la démarche entreprise depuis plus de 30 ans par Christian Huchedé et ses proches. C'est à eux seuls un roman local écrit à l'encre du cœur, au milieu des cris des perroquets, des courses-poursuites des singes, heureux de pouvoir "s'éclater"  sans avoir la peur des laboratoires et des expériences d'hier, au milieu du grognement presque ronronnant des tigres et panthères...


Cette Arche là mon vieux, elle est terrible !

Vous êtes ici : Accueil Présentation Le Refuge de l'Arche