Jean ARTHUIS - Président du Conseil Général de la Mayenne


Jean ARTHUIS 
- Président du Conseil Général de la Mayenne


En 1974, vous étiez Maire de Château-Gontier et Président du District. Quelle a été votre réaction face à la demande du Club Chouette et de ses jeunes membres pour réaliser un refuge pour animaux ? 

Enthousiaste et inquiet. Enthousiaste parce que le projet était aussi original que généreux, que sa vocation était d’initier, de sensibiliser et de rassembler autour du respect des animaux, de la nature et de la vie. Sa dimension pédagogique était exemplaire et entrait pleinement dans l’idée que je me faisais d’un partenariat intelligent. Mais je ressentais une part d’inquiétude à propos de l’évolution du refuge et de sa pérennité. J’ai pu vérifier la justesse d’une pensée de Gilbert Cesbron que j’ai fait mienne, "Ce que j’aurai perdu en faisant confiance aux autres, peut se calculer. Mais ce que j’ai gagné, par le même moyen, est inestimable". J’avoue que la passion, le désintéressement et le dévouement de Christian et Danielle Huchedé m’ont pleinement convaincu. J’avoue que le Refuge de l’Arche est allé bien au-delà de tout ce que j’imaginais alors.

Aujourd'hui, en tant que Président du Conseil Général de la Mayenne, que représente pour vous cette réalisation unique en France voire en Europe et devenu 1er site touristique du département ?

Le fruit d’une magnifique aventure humaine, l’un des identifiants du Pays de Château-Gontier et du département de la Mayenne. L’espace que nous avons choisi en 1974 est désormais encerclé par le développement de l’agglomération. Les extensions futures sont désormais bridées et nous avons le devoir de nous interroger sur la localisation la plus compatible avec le devenir du refuge. Le Conseil Général est prêt à assumer ses responsabilités de partenaire privilégié car je suis bien conscient de l’attractivité qu’exerce ce site exceptionnel. C’est un sanctuaire de la vie animalière, un espace de découverte et de respect des êtres.

Vous avez incité le C.E.P.A.N. à ce qu'il devienne chantier d'insertion. Que pensez vous de cette action d'interêt social ?

Dans notre société moderne, les accidents de la vie marginalisent des femmes et des hommes qui finissent par douter d’eux mêmes. Nous avons le devoir de prévenir les risques de désespoir. Nous savons bien que leur première attente et de retrouver une occupation, un rôle, une utilité. Le contact avec les animaux du refuge, les soins, l’entretien des enclos, les travaux d’aménagement, d’embellissement sont autant d’activités où chacun, bien encadré, participe à une œuvre collective et retrouve confiance. C’est ainsi que se dessine un horizon souriant et prometteur. Déjà, en son temps, La Fontaine se servait des animaux pour instruire les hommes !

Vous êtes ici : Accueil Présentation Le CEPAN Témoignages Jean ARTHUIS - Président du Conseil Général de la Mayenne